« Des zadistes venant de Nantes ? » Panique à bord !

après la victoire...
« Avec l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, des militants pourraient « migrer » vers une ZAD anti-GCO, du côté de Kolbsheim. C’est la crainte de certains décideurs. » écrit les DNA dans leur édition du 19 janvier


« Des zadistes venant de Nantes ? » Panique à bord !

“Après la victoire et l’abandon du projet d’aéroport, des hordes de zadistes de Notre-Dame-des-Landes se voient pousser des ailes à venir renforcer ces nouvelles colonies nées ailleurs sur la terre de France que l’on appelle « zad » !” – fantasme journaliste qui découvre qu’il existe d’autres zad en France.

Dans l’article « Des zadistes venant de Nantes ? » de l’édition des DNA du 19 janvier, deux journalistes ont interrogé pro et anti GCO sur l’arrivée censé supposer, de renforts d’Ouest en Est… Une inquiétude que d’autres médias ont également cherchée à savoir.

Les pros GCO :

[…] Il y a quelques semaines encore, Robert Herrmann, président (PS) de l’Eurométropole de Strasbourg, estimait qu’il ne fallait pas évacuer Notre-Dame-des-Landes (NDDL), « pour éviter que tous les zadistes rejoignent les opposants au GCO ». La décision de ne pas évacuer avant le printemps est donc jugée satisfaisante par le président de l’Eurométropole de Strasbourg qui se dit confiant dans le bon déroulement du dossier du contournement : « Il y a moins de polémique ici qu’ailleurs, dit-il. Conseil régional, conseil départemental, ville, Eurométropole, CCI sont au diapason pour dire qu’il faut faire le GCO. » Pour le président de la CCI Jean-Luc Heimburger, il n’y a pas forcément de comparaison possible entre NDDL et le GCO. « Ce n’est ni un bon, ni un mauvais signe, car chaque territoire a son projet. Avec l’abandon de NDDL, on a la preuve que l’État sait prendre des décisions. Le projet de GCO a sa vie propre. Je ne suis pas inquiet, je crois à l’État de droit et aux valeurs de la démocratie. » La députée (LREM) de la circonscription, Martine Wonner, assure avoir attiré l’attention du gouvernement sur « un éventuel mouvement de zadistes d’Ouest en Est ». Elle dit y être elle-même « attentive ». […]
Euh ! 🤔… Dis Herrmann, tu ne te foutrais pas de la gueule du monde ? Dire – « Il y a moins de polémique ici qu’ailleurs, dit-il. Conseil régional, conseil départemental, ville, Eurométropole, CCI sont au diapason pour dire qu’il faut faire le GCO. » – … c’était la même chose pour l’aéroport !
Quant à Heimburger, on se demande s’il connaît vraiment le dossier du GCO. Non parce que dire qu’ « il n’y a pas forcément de comparaison possible entre NDDL et le GCO » c’est prendre les gens pour ce qu’ils ne sont pas ! Parce que des similitudes entre les deux projets, Vinci en a des camions pleins !

Les élus et porteurs du projet, sous leur air ‘j’suis pas inquiet’ ont les pétoches !

Les opposants :

[…] Chez les opposants au GCO, on a bien évidemment salué une « excellente nouvelle » lorsque le projet de l’aéroport de NDDL a été abandonné. Claire Chevrier, zadiste, le dit tout net : « On peut espérer que des antis, défaitistes, reprennent espoir et nous rejoignent ! »

Si elle dit ne pas avoir de « visibilité » sur une éventuelle arrivée à Kolbsheim de zadistes issus de NDDL, elle n’exclut pas de leur donner l’hospitalité : « Nous n’avons pas de contacts spécifiques, et j’imagine que cela ne se fait pas du jour au lendemain. Mais s’ils arrivent avec de quoi se loger [tentes ou caravanes] ou de quoi construire des cabanes, nous les accepterons. » Bruno Dalpra, du collectif GCO Non merci et coordinateur du collectif Alsace NDDL, dit la même chose : « Si des zadistes de Loire-Atlantique nous rejoignent, ils seront les bienvenus. »

|…|

« Si des zadistes se présentaient à Kolbsheim, à condition qu’ils soient des ‘‘militants de cause, de projet’’, je les regarderais comme je regarde ceux de Kolbsheim : avec bienveillance », appuie le maire de Kolbsheim, Dany Karcher. « On pourrait accepter des zadistes NDDL dans l’esprit de la convergence des luttes, s’ils respectent le pacifisme qu’impose la charte de la ZAD de Kolbsheim », confirme Caroline Ingrand-Hoffet, la pasteur de la commune, en pointe dans la mobilisation contre le GCO.[…]

Il faut arrêter de prendre les zadistes pour ce qu’ils ne sont pas !

Aux questionnements des journalistes, l’approche des opposants est intéressante. Il y a l’avis du terrain, pas forcément légaliste et les légalistes. Des divergences d’opinions peuvent paraître, sans pour autant être incompatible. Nous sommes pour la désobéissance civile, sans pour autant devoir l’appliquer quotidiennement et quant à même nous soyons contraint à la mettre en oeuvre, c’est dans un esprit de non-violence, parce que se défendre, n’est pas de la violence !

Quant à la recherche de savoir ce que nous allons faire des zadistes de Notre-Dame-des-Landes. On doit dire que la question prête à faire rire. D’une part, parce que l’avenir de la zad n’est pas encore scellé. D’autre part, c’est mal connaitre la résistance aux projets inutiles. Dans le fond, bien évidemment, nous n’allons pas repousser ceux qui voudraient venir nous aider. C’est d’ailleurs ce que répond nos camarades dans l’article des DNA. Dans la réalité, toutes les bonnes volontés sont et seront les bienvenues qu’elles viennent de l’Ouest, du Sud, du Nord ou tout simplement de l’Est. Même le voisin.e d’accoté l’est aussi ! 🙂

La vraie question des journalistes était : « comment allez-vous gérer l’arrivée d’éléments de l’ultra-gauche, anarchistes et violents ? »

Comme si être zadiste se résumait à ça ! C’est franchement insultant et réducteur pour toutes les personnes qui oeuvrent dans la lutte et qui sont chacun à sa manière zadiste. Parce que c’est quoi un zadiste ? Un habitant d’une zad ? Oui, peut-être ! Mais il peut être permanent ou occasionnel. Il n’y a pas de différence. Défendre la terre est une facette. L’autre est de vouloir un autre monde que celui dans lequel nous sommes… Oui, pour un politique qui veut que rien ne change, c’est violent comme concept !

Ici, sur la zad de Kolbsheim, au spot et ailleurs sur le tracé hypothétique de l’autoroute à péage de Vinci, nous sommes là pour défendre la terre, la faune et la forêt. Ici pour défendre l’intérêt général collectif et non la multinationale protégée par tel ou tel politique en costard cravate planqué derrière des œillets à croire qu’il défend le citoyen là où le citoyen ne le reconnaît plus.

RAPPEL : le GCO est un projet inutile, nuisible et imposé !

2 Replies to “« Des zadistes venant de Nantes ? » Panique à bord !”

  1. ZAD : après NDDL, la lutte continue de plus belle à Roybon

     » La ZAD de Roybon s’organise entre la réalisation d’un quotidien en harmonie avec la nature, et le militantisme engagé dans la défense de l’environnement. Contactés par la rédaction, les zadistes ont fait part de leur joie. « On est très content et contente de voir que le gouvernement reconnaît notre démarche, raconte Altaïr*. Mais on est un peu inquiet aussi. Ce n’est qu’une demi-victoire, car les gens vivant à NDDL doivent quitter les lieux. Un délai qui correspond à la trêve hivernale leur a été accordé. C’est déjà bien, mais ça n’empêche qu’ils vont devoir quitter leurs lieux de vie où, au fil du temps, ils ont tissé des liens, installé des cultures. Ces habitations ne sont peut-être pas légales, mais pour nous elles sont légitimes. »  »

    http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/ZAD-apres-NDDL-la-lutte-continue-de-plus-belle-a-Roybon

  2. Eh oui, celles et ceux qui ont des intérêts à ce que cette autoroute à péage contournante se fasse ont peur que l’opposition anti GCO se « muscle ». Mais il ne faut pas oublier qu’en politique, tout est rapport de force. Qui dit force ne dit pas forcément violence, mais détermination et mobilisation sans compter la persévérance. En Alsace, terre de naissance de l’écologie politique, les combats des Solange Fernex et autres (Markolsheim, Wyhl, …Fessenheim !) sont des exemples de victoires non-violentes qui sont dans notre « ADN alsacienne » : on ne dit rien pendant un moment, on observe et puis, tout à coup, il peut y avoir une mobilisation inter-générationnelle rapide et déterminée… Vous pouvez compter sur nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *