« Vous portez bien votre nom de protestant ! »

Mi-septembre 2018, Caroline Ingrand-Hoffert, pasteure de Kolbsheim, soutien de la ZAD -elle qui n’a pas hésiter à ouvrir les portes de la salle paroissial pour nous accueillir au lendemain de notre expulsion, le 10 septembre dernier- a reçu un courrier anonyme : « vous portez bien votre nom de protestant ! ». Elle a mûri sa réponse et nous la livre ici :

Cher correspondant anonyme, vous pensiez m’injurier, mais je le prends comme un compliment !

Il y a les combats que l’on choisit et ceux qui s’imposent à vous. C’est le cas de la lutte dans laquelle je me suis engagée publiquement, depuis deux ans, contre le projet de Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO).

En 2016, le projet de GCO ressort des cartons de l’État et de Vinci : pouvais-je continuer à prêcher le respect de la création et une conversion personnelle de notre mode de vie à l’intérieur de l’Église ? Et laisser le village, mes paroissiens, lutter contre un projet inutile et destructeur de la biodiversité à quelques centaines de mètres ?

Qu’est-ce qu’une pasteure vient faire au milieu de zadistes et de militants écologistes de tout poil ? Un travail de pasteur !

Témoigner de la foi qui est la mienne et qui me motive dans cette lutte.

Accueillir sans discrimination ceux qui arrivent avec leur histoire et leurs convictions.

Soutenir psychologiquement et pratiquement chacun dans les hauts et les bas de la lutte.

Organiser avec des collègues, des temps de célébration pour les chrétiens militants, et pour tous, des temps de partage de nos différentes motivations.

Participer aux réunions permettant l’organisation de la collaboration entre zadistes, militants et villageois.

Réfléchir aux formes de luttes non violentes.

Partager les projets de vie et de société basés sur des valeurs de partage et non de consumérisme.

Je suis sortie de mon Église. Et je n’ai jamais autant été encouragée, remerciée pour mon travail de pasteure… par des chrétiens, des militants de tous bords, des zadistes.

De la part d’un public que certains jugent sans foi ni loi, je constate un intérêt, une reconnaissance et un profond respect pour ce que j’incarne.

Sur les sujets brûlants de société, comme ceux de l’environnement, les chrétiens sont accueillis, entendus, voire attendus. Alors pourquoi avons-nous tant de mal à sortir de nos Églises ?

J’ai la conviction d’être à ma place de chrétienne et de pasteure au milieu de ce peuple qui fréquente peu ou pas l’Église. Je ne peux que les remercier d’avoir contribué à enraciner mon ministère dans la personne du Christ. Oui, je crois bien porter le nom de protestante…

24 décembre 2017, moment de partage dans la grange, sur la ZAD, avec Caroline (à la droite du guitariste).

2 Replies to “« Vous portez bien votre nom de protestant ! »”

  1. Sortir de nos Églises et communiquer notre foi en la Vie… Et témoigner notre foi dans la défense de la Création, du vivant en Christ. Merci Caroline

  2. Bonjour je suis journaliste a Marianne et en reportage dans la region, ou je travaille sur le theme du « debat ». Je suis aujourd hui du cote de mulhouse, j aurais aime m entretenir, au moins par telephone si je n ai pas le temps de venir, avec des representants de la ZAd.
    Vous pouvez me joindre au 0682662953
    Merci d avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.