FLASH INFOS 02/09/2018 – APPEL A CONVERGER !

flash-infos_img

Retrouvez ici – le flash infos / fil actu – des habitant.e.s et électrons libres de la ZAD et groupe terrain anti-GCO –


⚠ LA ZAD EST EN DANGER ⚠       

FIL INFO

« APPEL A CONVERGER » – Tel est l’appel lancé par nos camarades du collectif Alsace NDDL qui agissent également dans la lutte contre le projet GCO dont le dénominateur commun est VINCI.

Vendredi 31 août, Jean-Luc Marx, préfet du Bas-Rhin et de la Région Grand-EST, a signé les arrêtés de l’Autorisation unique autorisant ARCOS/Vinci et la SANEF à débuter les travaux du contournement Ouest de Strasbourg. Le concessionnaire avait 15 jours pour donner sa réponse des suites de l’avis favorable du CODERST (Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques – « commissions administratives à caractère consultatif »), réunit mardi 28 août… Il aura mit deux jours !

C’était le 20 août dernier : un hélicoptère de la gendarmerie a fait des repérages sur la ZAD

 

Sur le terrain, alors qu’officiellement, l’Etat et Vinci n’ont pas encore définitivement gagné la partie (des recours en justice sont en cours et d’autres à venir), le géant du BTP installe bases de chantier et positionne des engins pour déferler sur les 24 km de l’emprise du projet dès lundi 3 septembre. Légalement, il doit attendre 15 jours suite à la signature des arrêtés, notamment en cas de contentieux. En réalité, il va profiter des autorisations pour les travaux préparatoires pour avancer sur le terrain.

La bataille est perdue ? NON ! La ZAD est encore là et les opposants n’ont pas dit leurs derniers mots. Aujourd’hui, la lutte va se dérouler plus que jamais sur le terrain. Les recours juridiques n’étant pas suspensifs, il faut tenir les positions et bloquer les machines pour laisser le temps à la justice de statuer.

Vendredi, le préfet Marx a demandé aux habitant.e.s de la ZAD de quitter les lieux et n’hésitera pas recours à la force publique pour aider Vinci à mener ses travaux. En réponse, nous lui avons demandé de démissionner pour incompétence. « Qui est-il pour se placer au-dessus d’experts qui ont jugé à 7 reprises que le dossier du GCO n’était pas bon et que les mesures environnementales étaient insuffisantes. Préserver la nature n’est pas du bricolage face au défi climatique qui nous attend. », avons nous précisé.

AUX ARBRES CITOYENS !
NOUS NE VOULONS PAS DE VINCI ET SON MONDE
pour la défense de la ZAD du Moulin,
pour la défense des 24 km de l’emprise du projet

NOUS APPELONS AUJOURD’HUI TOUTES CELLES ET TOUS CEUX DISPONIBLES, A CONVERGER SUR LA ZAD A KOLBSHEIM, POUR ORGANISER SA DÉFENSE ET AIDER LES OPPOSANTS A RÉSISTER. IL Y A URGENCE. Dès ce lundi 3 septembre et jusqu’au 15 octobre, les arbres de la forêt de Kolbsheim, de Vendenheim et l’ensemble des bosquets sur l’emprise sont menacés. Avec l’autorisation unique, Vinci peut y aller sauf si le Tribunal Administratif valide le recours contre l’autorisation. Rien n’est simple, mais la mobilisation sur le terrain est cruciale pour laisser le juridique agir. A NOUS AVEC VOUS, POUR TOUT BLOQUER !

Des habitant.e.s de la ZAD


10h23 – Le week-end de veille des arbres se déroule superbement. Beaucoup de monde sont déjà venus depuis vendredi soir. Merci aux artistes qui ont témoigné de leur soutien. Nous reviendrons dans un article à venir sur ce qui s’est déroulé. Cette après-midi, rendez-vous à 16h pour une assemblée de lutte. En attendant, merci au graffeur pour l’oeuvre qui nous a réalisé :

 

8h00min – Le collectif Alsace NDDL lance un appel à converger. Lire le texte ici.

7h00min – Nous sommes dé-terre-miné.e.s ! – Belle article dans les DNA

Planches et poutres mobilisent de nombreux bras ce vendredi après-midi. L’heure n’est pas au renforcement des barricades -c’est déjà fait- mais à l’installation d’une scène qui doit accueillir le même soir Roger Siffer, Marie Cheyenne et le groupe « Les 3 Barbus ou presque ». René Egles et Armand Geber sont eux annoncés ce samedi à 19h et 20h. Les artistes alsaciens viennent prêter main-forte aux zadistes et autres opposants au GCO. Ces derniers ont parallèlement appelé via un communiqué diffusé ce vendredi à la démission du préfet après que celui-ci a officiellement autorisé le lancement des travaux. Un feu vert qui annonce un déboisement imminent de la forêt et une expulsion programmée des zadistes. « On s’attend à l’arrivée de plus de 300 gendarmes » commente Michaël Kugler, l’un des piliers de cette ZAD qui compte actuellement une quinzaine d’éléments. Avec un mot d’ordre : « Le pacifisme ». Ainsi qu’une bonne dose de vigilance et de détermination pour tenter de rééquilibrer avec les moyens du bord le rapport de force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.