GCO, au mépris de la santé et du climat, la lutte continue !

Émouvante prise de parole d’une dame touchée de problèmes pulmonaires qui sera obligée de fuir la pollution si le GCO se fait.

 

Combattre Vinci et son monde prend tout son sens lorsque l’on sait à quoi contribue l’entreprise avec la bienveillance de l’Etat et d’élus locaux qui n’ont pas dit toute la vérité.

Cette autoroute à camion, si le projet devait aller à son terme (tous les recours ne sont pas épuisés – est-il important de préciser) va aggraver la santé des alsaciens d’après de nombreux médecins généralistes, des cardiologues et des universitaires – https://goo.gl/HLX7q6
Les jeunes alsaciens sont ceux qui font le plus d’AVC en France, et c’est en partie à cause de la pollution – https://goo.gl/uxxPfV

De leur côté, les dirigeants porteurs du projet prétendent que la nouvelle autoroute va contribuer à faire baisser la pollution sur Strasbourg. Ce qui est faux. Le GCO n’aura aucun impact sur la qualité de l’air dans la majorité des cas – https://goo.gl/1tthTe – A l’inverse, avec l’arrivée de milliers de camions supplémentaires par jour dans la plaine d’Alsace, c’est une augmentation de la pollution à une échelle plus importante au quel il faut s’attendre.

Voilà une réalité qui fait froid dans le dos.

On nous impose un projet contre l’avis de la population et de nombreuses instances indépendantes qui ont donné 7 avis défavorables au GCO lors d’enquêtes consultatives censées garantir la démocratie.
« Cette affaire est plus que jamais catastrophique d’un point de vue sanitaire, démocratique et écologique », martèle le collectif d’opposants GCOnonmerci.

Sur le terrain, plus que jamais, nous avons besoin de tout le monde.
Aidez l’opposition à faire connaitre ce déni, ce mépris subit.
Ensemble, mettons la pression sur Vinci, sur les pouvoirs publics.

#GCOnonMerci
#GCObloquonsVinci
#VinciDegage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.