Tu fais quoi le 26 mai ? Et si on bottait le cul à Macron ?

Lutter contre le GCO, c’est aussi lutter contre un système que va au-delà de la lutte elle-même. Le 26 mai, nous aussi nous surferons sur la vague de la marée du siècle.

Marée Populaire 67 :

égalité, justice sociale et solidarité

14h Strasbourg Place Kléber

On a tous quelque chose à reprocher à Macron, le pire président que les sans dents, les riens de la nation, ait été donné à la France. Ce produit de la finance dont la seule réponse sociale et environnementale qu’il offre ce sont des gaz lacrymogène et des coups de matraque.

Le 26 mai, si tu ne sais pas quoi faire, viens avec nous botter le cul à Macron.

EVENEMENT FBMarée populaire 67
26mai

2 Replies to “Tu fais quoi le 26 mai ? Et si on bottait le cul à Macron ?”

  1. Le petit banquier Macron et toute la clique qui le soutient (pseudo socialistes, jupéistes et autres) coachés par l’UE (multinationales, marchés financiers,
    oligarchie des super friqués) s’acharne à détruire tout le système social français et la FRANCE elle même en tant que NATION indépendante et souveraine.
    Il n’empêche qu’au soir du premier tour les bonnes âmes ont appelé voter MACRON pour faire ‘BARRAGE’ au responsable de tous nos maux, le FN. C’est lui qui a tout privatisé, bousillé le code du travail etc. Résultat on a surtout renforcé pouvoir de ceux que nous prétendons combattre. Connerie, hypocrisie, je ne sais. On pouvait voter blanc en masse et laisser le petit banquier (marionnette de l’oligarchie) et le FN se démerder entre eux et ‘de notre coté’ se préparer à de nouvelles échéances. Tant que l’on poursuivra la politique stupide ou hypocrite du BARRAGE l’oligarchie des super friqués n’aura pas de soucis à se faire. José GAYOSO

  2. Tout à fait d’accord. A mon âge, le chantage de la peur du FN nous a déjà été fait à plusieurs reprises depuis 2002 et on n’y croit plus depuis longtemps. C’est ainsi que fervent défenseur du droit de vote, petit à petit, je suis passé au vote blanc car je ne trouvais plus personne à qui déléguer ma voix parmi les candidat-e-s présenté-e-s…Puis comme le vote blanc n’est jamais vraiment mis en avant le soir de la proclamation des résultats (car c’est Pour …%, Contre…% et taux d’abstention …%) alors on ne peut que se poser la question de l’abstention revendiquée qui fait sens : un désaveu du système proposé (bipartique- partisan). Et c’est ce qui se passe…Le taux d’abstention a été très, très élevé, à tel point que le président élu ne l’a été que par 24% des électeurs-électrices inscrit-e-s. Autant dire qu’il n’a que la légalité pour lui ; la légitimité, c’est autre chose…Après un an, la plupart de celles et ceux qui se sont leurré-e-s ont compris et on ne les y reprendra pas. Alors aux élections européennes de 2019, on votera ? et pour qui ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.