Le vrai visage des méthodes Vinci

« Vinci dans son discours de façade voudrait nous faire croire que l’entreprise est vertueuse et résolument consciente de l’importance de l’environnement sur notre écosystème… en réalité, elle n’en a rien à faire de tout cela ! »


Le vrai visage des méthodes Vinci

Le magasine Marianne dévoile comment ARCOS, filiale de Vinci, tente de réduire les opposants au silence, notamment sur la commune de Vendenheim, la plus impactée par le projet, en proposant un protocole d’accord à la mairie

« Mettre une commune en coupe réglée ? Beaucoup de multinationales en rêvent, Vinci l’a fait, ou presque. Craignant une nouvelle Zone à défendre (ZAD), sa filiale chargée de construire 24 kilomètres d’autoroutes à l’ouest de Strasbourg a proposé à la mairie de Vendenheim, proche des opposants, un protocole visant à mettre sous sa tutelle la ville alsacienne. Le document, que Marianne a pu se procurer, transfère carrément à Vinci des pouvoirs de la mairie, en échange d’investissements.

A l’origine du schmilblick, le projet autoroutier de Grand contournement ouest de Strasbourg (GCO ou COS-A35). Si ce n’est pas encore une ZAD de la même ampleur que celle de Notre-Dame-des-Landes, il pourrait à son tour devenir un cauchemar aussi éprouvant pour Vinci que celui de son projet d’aéroport avorté. Pour, ARCOS, sa filiale, concessionnaire de cette délégation de service publique, et SOCOS, le groupement solidaire de concepteurs/constructeurs, il s’agissait donc de prendre les devants face à la grogne des opposants. C’est ainsi que le maire de Vendenheim Philippe Pfrimmer, un des tenants du collectif “GOC non merci”, s’est vu proposer à la fin de l’année dernière ce… »

Lire l’article ici :

Le collectif GCO non merci a tiré la sonnette d’alarme dès le 24 janvier, dans un article où le protocole d’accord est joint.

VINCI tente d’acheter le silence du maire de Vendenheim

Protocole à lire ici :

Les révélations de Marianne poussent les DNA (journal local) à se pencher sur l’affaire :

« Vinci aujourd’hui reconnaît une rédaction « malheureuse » mais précise que « sont évoquées des actions de communication dont seraient responsables la mairie ou toute action sur le domaine public du ban communal ». Pas sûr que cela satisfasse les opposants qui veulent désormais s’inviter au prochain conseil municipal. »peut-on lire dans l’article.

Se mobiliser d’avantage est la seule réponse !

Ce qui sûr et ce n’est pas une surprise, c’est qu’ici, le vrai visage de Vinci est mis à jour où comment s’arrange-t-elle à gros renfort de promesses et d’argent de faire taire des communes pour réduire les nuisances d’une opposition qui dérange.

Ne nous laissons pas faire !
MOBILISONS-NOUS D’AVANTAGE !

4 Replies to “Le vrai visage des méthodes Vinci”

  1. c’est une honte. Il faut faire savoir à un maximum de personnes ce projet d’accord ‘confidentiel de cette entreprise dont les interlocuteurs sont les pouvoirs publics. Pour une fois je dis merci à la presse. Merci de me tenir informer des suites de ce dossier. J’ai créé, à Lisieux un comité de soutien à nddl, puis à Cigéo, et je suis prêt à le faire contre ce projet en affichant, tractant et des réunions publiques. Le gouvernement à tenu compte dans sa décision du fait que concernant nddl, les 200 comités de soutiens ne sont pas expulsables, qu’ils ont un relais presse local. A nddl les réunions qui ont rassemblés jusqu’à 40 000 personnes, se sont fait 1 à 2 fois par an. Localement, nous avons fait abandonné une prolongation sur le marais de la Touque de l’A132, avec un grand bien du fait des inondations actuelles. Bon corrage, tenez bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.