L’effrayante disparition de la nature

aux alentours de la zad, une nature riche
De moins en moins d’oiseaux, de moins en moins d’insectes, des émissions de CO2 qui repartent à la hausse… La nature paie le prix fort… et pendant ce temps, Nicolas Hulot et le gouvernement lancent de nouvelles autoroutes…

L’effrayante disparition de la nature

Dans une interview d’Hervé Kempf, le rédacteur en chef de Reporterre évoque le GCO.

Samedi 24 mars 2018, mauvaise semaine pour la nature. On a appris qu’en France les populations des oiseaux de champ diminuaient extrêmement rapidement, une baisse encore plus rapide pour les oiseaux d’Ile-de-France. Et puis que les émissions de CO2 atteignaient un niveau record. Pendant ce temps, Nicolas Hulot tient des grands discours sur la biodiversité – tout en autorisant des autoroutes à Strasbourg et à Rouen !

Analyse par Hervé Kempf, interrogé par Lucile Solari,

à écouter ici :


Allô la terre ! – 24.03.2018

En Alsace aussi, les oiseaux disparaissent.

Parfois pour les mêmes raisons qu’à l’échelon national, mais d’autres sont liées strictement à une gestion locale des terres agricoles, des villes et des forêts. Or des solutions existent pour contrer ce déclin.

One Reply to “L’effrayante disparition de la nature”

  1. RESPONSABLES
    AUTOROUTES ?
    Assurément ( entre autres).
    Mais pas que!
    Le maillage par pistes cyclables de la plaine Alsacienne participe au déclin de la petite faune et de l’appauvrissement de la diversité floristique.
    Si le blaireau (exemple) est souvent victime du trafic routier, l’escargot (exemple) l’est tout autant lors de sa traversée de la piste cyclable.
    L’éradication de la flore dite « sauvage » ( j’ai en horreur ce qualificatif ) résultant elle, des conceptions actuelles d’une bonne gestion d’entretien de ces ouvrages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *