Nicolas Hulot, l’homme qui murmure… à qui ? LOL

Beaucoup d’espoir en un homme par certain.e.s et puis… rien !

DES PROPOS QUI SONNENT CREUX ! ON Y CROIT PLUS !

« En 2018 il faudra encore renforcer la lutte contre le changement climatique ! »

Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, dans un tweet – voir la copie ci-dessus – évoque de renforcer la lutte contre le changement climatique en 2018. Il réagit à un article du journal Le Monde sur les conditions climatiques constatées durant l’année 2017 – L’année 2017 sera parmi les trois plus chaudes jamais enregistrées. La réaction de Hulot a de quoi faire sourire. Voir même se taper un fou rire. Sauf que nous n’avons pas envie de rire quand on repense à ses propos du 3 octobre dernier suites au blocage du 20 septembre (tentative de déboisement à Kolbsheim) et la demande de moratoire des opposants : « La réalisation du projet n’est pas remise en cause »

Sortir du blabla

Il veut renforcer quoi en 2018 ? La France donneuse de leçon, a fait quoi depuis les accords de Paris signé en décembre 2015 (COP21) ? Agir pour le bien de la planète, c’est commencé par arrêter de faire des cadeaux aux multinationales. De revoir et stopper des projets qui sont climaticides. Arrêter de dire « c’est signé, on ne peut plus revenir en arrière », bref, savoir prendre des décisions maintenant, pas dans 10, 20 ou 30 ans.

Pour 2018, qu’ils commencent (lui, le gouvernement et/ou Macron) par avoir le courage d’arrêter le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (on y presque). D’arrêter réellement les projets autoroutiers comme le contournement Ouest de Strasbourg (GCO), la liaison Lyon – Saint-Étienne (A45), le contournement Est de Rouen, Europacity et un tas d’autres projets dont l’utilité est franchement discutable.

Oser aujourd’hui, pas demain !

Agir pour le climat, c’est agir maintenant. Avoir le courage politique de remettre à plat des projets encours ou en devenir. D’oser aujourd’hui et non pas demain.

Le monde selon Vinci nous n’en voulons pas. Construire plus de route n’apporte rien aux problématiques liées à la circulation : embouteillage, pollution automobile. Nous restons convaincus qu’il existe d’autres solutions. Les multinationales, si elles le voulaient, pourraient toujours vivre autrement… Quoique, nous en doutons ! Mais, nous avons le droit de rêver, un peu, pas trop.

Nicolas, sort du blabla politico-politicien, agit ou sinon, démissionne ! Toi ou un autre, de toute évidence, l’environnement n’est pas la priorité des politiques en place et c’est entre autres pour ça qu’on ne croit plus en eux !

One Reply to “Nicolas Hulot, l’homme qui murmure… à qui ? LOL”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.