Ils n’auront pas notre résignation !

Depuis le 10 septembre 2018, Vinci multiplie les chantiers sur le tracé du GCO avec notamment des opérations de déboisements. En face, habitant.e.s de la ZAD du Moulin, villageois.e.s impacté.e.s et militant.e.s acquis à notre opposition multiplions les actions pour montrer que nous ne nous laissons pas faire. A côté de ça, il y a les actions en justice.

La décision du tribunal administratif de Strasbourg « à titre exceptionnel », de ne pas suspendre les travaux du GCO, malgré des « doutes sérieux » sur la légalité de l’arrêté sur l’Autorisation unique, dû aux « troubles à l’ordre public » sur les travaux préparatoires, est totalement scandaleuse.

On ne peut vraiment rien faire ?
Concrètement et légalement là on doit juste constater et c’est tout ?
On a le droit de rien faire ?

… nous demande-t-on !

QUE DIRE…

Il y a encore des cartouches juridiques, mais hormis le blocage des travaux du viaduc de Kolbsheim et l’abattage de 30 arbres d’alignement à Pfettisheim et Duttlenheim, pour le moment rien n’empêche Vinci d’avancer sur les travaux préparatoires et les vrais travaux.

Bien entendu, nous pourrions monter le ton, organiser des sabotages, envahir la préfecture, la CCI, le centre administratif de Strasbourg, organiser des blocus sur les bases chantiers, mais pour cela il faudrait être des milliers. OUI il y a de la colère, mais on sait aussi que beaucoup ne sont pas prêts à franchir la ligne rouge.

Poursuivons la lutte. Faisons et faites en âme et conscience. Mesurez les risques avant d’ agir, mais ne vous bridez pas. Chacun agit selon ce qui se sent capable de faire. Ce qui est certain : ILS N’AURONT PAS NOTRE RÉSIGNATION. NOUS SOMMES DÉ-TERRE-MINÉS, DEBOUT… EN LUTTE, LE POING LEVÉ !

#Onlacherien
#GCOnonMerci
#ZADduMoulin
#VinciDegage

2 Replies to “Ils n’auront pas notre résignation !”

  1. Oui il faudrait être nombreux.
    Mais les gens travaillent en semaine…
    Il y a urgence et on continu notre petite routine confortable et ou misérable…

    Merci à vous qui défendez les arbres.

  2. Camille
    lu votre texte.
    Cette aberrante décision qui ternie l’image de la Justice, n’est qu’un épiphénomène en un dossier dont la finalité est à inscrire bien au delà dudit.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.