Manifestation du 30 septembre 2017: discourt de la ZAD

Il y a deux mois les autorités et les pros GCO se moquaient de nous voir à deux-trois clampins à vouloir protéger la forêt de Kolbsheim. Entre temps la Zad du Moulin a évolué jusqu’à arriver à bloquer les machines le 20 septembre dernier.

Il en va de même pour le GCO, il y a quelques mois encore, nombreux étaient les convaincus que le projet se ferait quelque soit l’opposition. Aujourd’hui cette affaire prend une ampleur inattendue, et le projet n’a jamais été aussi prêt de basculer vers un abandon.

Dans les deux cas, pour la ZAD comme pour le GCO, ce changement a été possible par notre mobilisation à tous et à toutes, chacun et chacune à notre niveau.

A ce titre, nous les veilleurs d’arbres, zadistes, tenons à remercier tous ceux qui nous ont donné les moyens matériels, financiers, humains, spirituel, de construire ce lieu de lutte mais aussi d’échanges et d’alternatives qu’est la Zad du Moulin.

C’est parce que nous restons unis, droit et fidèles à nos valeurs de respect, de bienveillance, de pacifisme, que nous arriverons à construire un monde dans lequel les GPII (Grands Projets Inutiles et Imposés), tel que le GCO,  n’ont pas leur place.

C’est en construisant durablement, en ayant à coeur le respect de la nature, de la vie, et de l’humain que nous arriverons à dépasser les politiques de notre époque.

Ils pensaient nous faire avaler un grand projet i

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.