Péage gratuit pour tous !

Dans un communiqué largement repris par les médias dimanche 16 et lundi 17 décembre, Vinci pleure d’avoir perdu beaucoup d’argent depuis le 17 novembre dû aux actions des gilets jaunes sur son réseau autoroutier à péage.
En pleurant ainsi, Vinci ne fait que prolonger l’énergie négative qu’il répand sur la planète et envoie un signal exagéré de non-honnêteté qui a pour conséquence d’augmenter la perception toxique de cette entité auprès des gens, à nous donner encore plus envie de manifester contre lui.

+ de 25% de bénéfices !

Vinci est une voleuse, qui profite de l’argent du contribuable pour prospérer. Alors que ce profil de nouvelles augmentations du tarif des péages en 2019, il faut savoir que l’entreprise a engrangé 4,558 milliards d’euros de bénéfice pour ses actionnaires en 2017, rien que sur sa filiale Vinci autoroute (5,277 Md€ de CA – contre 719 M€ d’investissement). Vinci Autoroutes, c’est aussi ASF, Cofiroute, Escota et Arcour. La filiale de Vinci affiche des bénéfices en hausse sur un an de 28,5% (1,75 milliards d’euros) et des dividendes en progression de 88,5% (près de 4 milliards d’euros !)… infos AutoPLus
 

Une chose est certaine : les barrières n’ont pas fini d’être levées pour faciliter le trafic gratuit sur ses autoroutes.

La gourmandise de l’entreprise n’a pas de limite. Elle n’hésite pas de peser de toute son influence pour gagner de nouveau marché contre toute logique environnementale. C’est le cas actuel sur le projet du contournement Ouest de Strasbourg, mais aussi sur deux autres projets sur les sept (trois en contant le GCO), figurant dans le texte de la loi d’orientation des Mobilités (LOM) : Toulouse-Castres (A69) et le contournement d’Arles (A54). Sur les sept projets, deux restes encore à être attribué.
 

Plus que jamais, pour défendre mère nature de projets inutiles et nuisibles, nous devons combattre Vinci et son monde, un monde où des élus, hauts fonctionnaires et représentants de l’État corrompus au capital, doivent être dénoncés et mis hors d’état de nuire. Un monde où d’autres entreprises néfastes prospères dont d’autres concessionnaires d’autoroute comme la SANEF (groupe Abertis), ASF, APRR.

#PeageGratuitPourTous !

Sur le terrain, attendant un changement social et environnemental urgent, la fin des autoroutes à concession, LE PÉAGE GRATUIT EST UNE MESURE SALUTAIRE DE COMPENSATION JUSTE NORMALE.


 
Notre appel du 22 novembre 2018 reste d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.