Première victoire pour la ZAD

Fil Actualité – Fin d’autorisation des coupes d’arbres

Le 15 octobre 2017  marque la fin de la période pendant laquelle ARCOS était autorisées à effectuer des coupes dans les forêts de Kolbsheim et de Vendenheim.

Autorisés depuis septembre 2016, les travaux préparatoires au GCO ont été lancés pour la première fois depuis la création du projet il y a plus de 44ans. En corrélation avec le démarrage d’actions sur le terrain par le constructeur, l’opposition a également évoluée pour prendre un ancrage terrain, en particulier par la création de la ZAD du Moulin.

L’objectif du lieu était de permettre de bloquer les travaux d’abatage, et de ce par la mise en place d’une permanence au sein de la forêt, d’une vigie, d’une infrastructure collective qui permette de fédérer et de porter l’opposition sur place. Cette démarche a porté ces fruits en particulier le 20 septembre lors de la tentative de coup de force de la part d’ARCOS et des bucherons du Groupe Holzinger.

Aujourd’hui les arbres centenaires de Kolbsheim ont gagné un sursis grâce à l’action commune de l’ensemble des acteur.rice.s anti-GCO: zadistes et militant.e.s terrains qui ont bloqué les machines, associations écologistes qui attaquent juridiquement le projet de toutes parts, élu.e.s qui prennent des positions fortes, soutiens présent.e.s en manifestation.

Cette victoire citoyenne contre le géant multinational a fait vaciller le projet, sans pour autant le faire tomber. Et alors que la menace sur les arbres s’amenuise un peu, le reste des travaux préparatoires suivent leur cours, jusqu’au 1 août prochain où les coupes pourront reprendre.

D’ici là nous continueront à nous m

 

obiliser pour arrêter ce Grand Projet Inutile et Imposé, et également montrer qu’il est possible de construire un monde et une société qui respecte les droits fondamentaux, la santé, et le bien-être, et la place de chacun.e et de la nature. Un monde et une société dans lesquels des aberrations comme le GCO et ses constructeurs n’ont pas leur place. Pour cela la Zad du Moulin à besoin de tout ce que vous serez en mesure de lui apporter : temps, énergie, expérience, présence, matériel,…

Nous venons de gagner un délai, utilisons le à bon escient.

Nous ne défendons pas la nature, c’est la nature qui se défend au travers de nous.

Nous sommes les graines de la révolte qu’ils sèment.

 

Un monde sans Vinci est possible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.